jeudi 8 janvier 2009

Le livre d'or des Souk-Ahrassiens ( Cliquez sur le titre)

3 commentaires:

Anonyme a dit…

coucou ok pour le repas jimmy

L'association LES ENFANTS DE THAGASTE a dit…

La vocation d'un livre d'or n'est pas de servir de décoration pour un site ou pour un blog, mais belle et bien pour mesurer l'impact de fréquences des visites sur le site et avoir l'avis des lecteurs sur son utilité, en créant ce blog le concepteur c'est imaginé qu'il avait mis au point un outil interactif, capable de faire participer ses visiteurs, qui donneraient leurs avis sur des questions importantes et fondamentales qui régissent l'activité de notre association.
Maintenant se pose la question de savoir si notre webmaster a eu raison ou pas de mettre ce blog en ligne, l'audience se mesure avec la fréquentation et les interventions du public, plus le blog est visité, plus les intervenants sont nombreux, plus l'intérêt de conserver le blog en ligne se justifie.
Le sondage sur le repas à Paris et le livre d'or sont à eux seuls le thermomètre qui vont permettre de mesurer l'interêt que suscite le bloc aux yeux de nos visiteurs.
Si vous ne savez pas comment interférer dans un commentaire, nous sommes là pour vous aider, n’hésitez pas à nous contacter.
Le Blog master
Gilbert Quaranta-Greck

marigoul a dit…

Bien que n’étant pas du repas à Paris le 21, je voudrai apporter ma contribution émotive à cette rencontre.
Dans « La Chanson du Mal Aimé » d’Apollinaire, quatre vers m’ont inspiré.
Je les ai retranscrits à ma façon avec un plus.
Ma terre natale Ô ma mémoire
Avons nous assez navigué
Dans des heures mauvaises à boire
Avons nous assez divagué
De la belle aube au triste soir
Que reste-t-il de nos tristes déboires
Alors que voici l’oubli de l’histoire ?

Voici les vers de « La Chanson du Mal Aimé »
Mon beau navire Ô ma mémoire
Avons nous assez navigué
Dans une onde mauvaises à boire
Avons nous assez divagué
De la belle aube au triste soir


Comme dit l’autre : à plus tard…
Roger