dimanche 2 juillet 2017

LA PLACE THAGASTE

Notre magnifique place Thagaste avec son kiosque à musique comme nous l'avons connue autrefois.
Sur la droite, on aperçois la rue Victor Hugo, l'axe le plus important de la ville qui partait du monument aux morts et aboutissait à cette fameuse place, avec en face la rue Anatole France que nous ne voyons pas sur cette photo, mais que tous les écoliers empruntaient pour se rendre au groupe scolaire.
Le quel ou la quelle d'entre nous n'a pas gardé quelques bons souvenirs de ces lieux qui ont bercés notre enfance?
Vous avez probablement une anecdote, une histoire, un souvenir, vous recherchez un ou une camarade de classe, nous pouvons vous aider dans vos recherches, il suffit de poster un commentaire ou de nous contacter via notre adresse email enfants.thagaste86@orange.fr.


La place Thagaste d'aujourd'hui  nouvellement restaurée, Les deux lions qui se trouvaient à la basilique ont été rajoutés de part et d'autre de l'ancien kiosque à musique, ainsi que 2 bassins avec des jets d'eau multicolores. Cette photo a été pris en soirée en 2016.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Les Souk-Ahrassiens ont dans la mémoire des tas d'anecdotes et d'histoires à raconter sur la période qu'ils ont passés à Souk-Ahras, alors pourquoi ne le font ils pas? Si c'est pour mieux oublier ce passé, alors pourquoi viennent ils si nombreux sur ce blog? Beaucoup ont oublié leur ville natale, qu'ils se rassurent, leur ville natale n'oubliera jamais ses enfants.

Je suis de là bas et j'en suis fier.

saladin aouadi a dit…

plusieurs photos ont été prises par moi même sur souk-ahras d'aujourd'hui ,avec les anciennes appellations des rues ,ca fait un trait d'union entre le passé et le présent, oublions les malheurs et optons pour un avenir radieux entre les enfants de thagaste.

Le web master a dit…

Nous te remercions vivement Saladin pour tes photos qui nous rappellent avec grande émotion, notre enfance et notre ville natale. Tous les Souk-Ahrassiens loin de leur terre natale te remercient du fond du cœur. (Thagaste)puis ensuite, Souk-Ahras existaient bien avant nous tous, la ville a existé avec nous, elle continuera d'exister après nous. Les enfants ne doivent pas être tenus responsables des faits et gestes de leurs aînés. Continuons ensemble à préserver la mémoire de notre cher ville en évoquant son passé, son présent.
MERCI